Soutenance de thèse Marine MICHEL


Info

Dates
29 juin 2022
Location
Salle Lumière (Bât. A1)
Schedule
à partir de 10h

Entre altération et fonction. Impact des processus post-dépositionnels sur la conservation et la reconnaissance des traces d’utilisation des outils lithiques. Vers une meilleure compréhension fonctionnelle des sites gravettiens de l’ouest de l’Europe

 

 

Résumé

Après son abandon, le matériel lithique archéologique subit de nombreux processus naturels qui peuvent mener à une altération de sa surface et de ses traces d’utilisation. Suite à ces modifications, les traces fonctionnelles peuvent ne plus être reconnaissables ou encore le matériel peut être exclu des analyses fonctionnelles car jugé macroscopiquement trop altéré. C’est notamment le cas du matériel lithique des sites gravettiens de l’ouest de l’Europe, créant alors un biais interprétatif dans la compréhension des comportements de cette période. Par le biais d’études expérimentales et tracéologiques, ce travail cherche à mieux comprendre l’évolution des traces d’utilisation au cours du temps afin de mieux interpréter les traces d’utilisation altérées et d’améliorer nos connaissances sur les sociétés passées, et en particulier les sociétés gravettiennes. L’étude taphonomique et fonctionnelle de matériel gravettien altéré des sites de Maisières-Canal (Mons, Belgique), Ormesson-Les Bossats (Seine-et-Marne, France), Amiens-Renancourt 1 (Picardie, France) et Les Prés de Laure (Var, France), toutes catégories typo-technologiques confondues, a notamment permis la découverte et la compréhension d’activités artisanales variées et inédites.

 

Abstract

After their discard, archaeological stone artefacts are submitted to a variety of natural processes that can alter their surfaces and use-wear. The alterations may render functional wear unrecognisable or discourage the traceologist from analysing such artefacts altogether. This has been the case, for instance, for lithic material from Gravettian sites in western Europe and has resulted in biased reconstruction of past human activities. The present study combines experimental work and use-wear analysis and seeks to better understand the transformation of use-wear by natural processes. The principal aim is a more accurate interpretation of altered wear traces and thereby a refined understanding of past (particularly Gravettian) societies. The taphonomic and functional analysis of lithic material with postdepositional alterations from the sites Maisières-Canal (Mons, Belgium), Ormesson-Les Bossats (Seine-et-Marne, France), Amiens-Renancourt 1 (Picardie, France) and Les Prés de Laure (Var, France) presented here considered all typo-technological categories of lithic artefact and allowed gaining new insights into diverse craft activities, some of which were previously undocumented.

Share this event