Plateforme de consultation citoyenne stopfakenews.be

27/04/2018

Depuis quelque temps, les “fake news” et la désinformation sur internet font l’objet d’une attention accrue. Si auparavant, la désinformation était largement filtrée par la presse traditionnelle, elle se propage aujourd’hui à une vitesse inégalée via les plateformes internationales de médias sociaux. Les formes de désinformation ciblée et organisée diffusée sur internet suscitent des inquiétudes grandissantes quant à la menace qu’elles font peser sur notre démocratie et à l’influence qu’elles auraient sur les élections.

Selon le dernier sondage Eurobaromètre (février 2018), huit Européens sur dix considèrent les “fake news” comme un réel problème. Plus de la moitié des Belges déclarent qu’ils ne font pas ou font peu confiance aux informations relayées par les médias sociaux.

Les législateurs réagissent de manière différente et avec un degré d’urgence variable à la question. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, des enquêtes judiciaires et/ou publiques ont été lancées sur ce thème. Des pays comme la France et l’Allemagne ont déjà pris ou annoncé des initiatives législatives. Et la Commission européenne a pour sa part organisé une consultation publique, mis en place un groupe consultatif et va prochainement présenter un plan d’action. Notre pays va lui aussi devoir prendre position en la matière.

Comme la démocratie est l’affaire de tous, le ministre de l’Agenda numérique a décidé de lancer une consultation d’experts et une trajectoire de consultation citoyenne sur les “fake news” et la désinformation sur internet.

La consultation citoyenne se déroulera du 2 au 31 mai 2018 via la plateforme internet www.stopfakenews.be. Les citoyens pourront réagir aux propositions d’action face aux “fake news” et à la désinformation sur internet. Ils pourront aussi faire des propositions. Le SPF Stratégie et Appui est chargé de la mise en place de la consultation citoyenne.

Les résultats de la consultation des experts et de la consultation citoyenne seront disponibles fin juin et intégrés dans la position qu’adoptera la Belgique.



Version imprimable Page mise à jour le 27/04/2018