Histoire de l'art et archéologie, orientation musicologie

Comprendre l’Homme en étudiant son patrimoine musical, mais aussi artistique, architectural, et archéologique de la Préhistoire à aujourd’hui, en passant par l’Antiquité, le Moyen Age et les Temps modernes.

Depuis que les universités existent en Europe, la musique s’y enseigne. On n’y apprend pas à maîtriser des instruments ou des techniques d’écriture. On y apprend plutôt à comprendre comment fonctionne la composition, comment la musique participe aux pratiques sociales et culturelles d’un temps et d’un lieu, comment la musique touche tous les auditeurs.

Les études de Musicologie sont donc ancrées à la fois dans une perspective historique, au même titre que l’Histoire de l’Art et l’Archéologie, et dans une perspective analytique qui leur est spécifique.

Le programme de Musicologie à l’Université de Liège se développe en une triple approche :

*   celle de l’Histoire
*   celle de l’Histoire de l’Art et l’Archéologie
*   celle, plus particulièrement, de la Musicologie, laquelle s’appuie sur l’histoire de la musique d’une part, sur l’analyse musicale d’autre part

Prérequis
Profil
Organisation
Débouchés
Jurys
Conseil des études
Secrétariat
Bibliothèque - Section Sciences historiques

Prérequis

*   excellente maîtrise de la langue maternelle
  connaissance passive de l’anglais
  bonnes notions d’histoire et de géographie
*   certaines connaissances techniques dans le domaine de la musique
*   goût pour les univers sonores les plus divers

Profil

*   curiosité intellectuelle
*   goût pour l’acquisition de connaissances dans le domaine de la Musicologie, mais aussi dans les domaine de l’Histoire de l’Art et de l’Archéologie; goût pour la transmission du savoir
*   bonne mémoire visuelle et auditive
*   rigueur dans l’organisation et le méthode de travail
  esprit de synthèse
  esprit critique

Organisation

Le bachelier

Le programme des deux premières années de bac suit en grande partie la programme de l’orientation générale en Histoire de l’Art et Archéologie. Dans un premier temps, l’étudiant est donc surtout conduit à acquérir des connaissances en ces domaines mais également en Histoire de la Musique. La spécificité de la formation en Musicologie se marque toutefois dès la 1e année par un cours de formation musicale dispensé au Conservatoire royal de Musique de Liège. C’est un cours de solfège qui permet aux étudiants de voir ou revoir les matières d’Académie, mais aussi de se préparer aux cours d’analyse et d’écriture musicales des 2e et 3e années. A partir de la 3e année, l’orientation en Musicologie se démarque nettement avec 6 cours spécifiques à l’orientation « Musicologie ».

Les Mineures

Au cours des 2e et 3e années de bac, l’étudiant doit, à côté de la formation de base en Musicologie, choisir une « mineure », c’est-à-dire un ensemble de cours lui permettant d’approfondir ses connaissances sur l’une des grandes époques de l’histoire (« mineures transdisciplinaires »), ou dans une autre discipline que l’Histoire de l’Art, l’Archéologie et la Musicologie (« mineures disciplinaires »).

Le master

La formation de master en Musicologie a pour but d’encourager et d’aider les étudiants à transmettre le savoir acquis pendant les années de baccalauréat, à se familiariser avec la recherche scientifique, à utiliser les connaissances acquises pour produire un discours scientifique propre, et à pratiquer le métier de musicologue.

Des cours dits de séminaire, dont les thèmes généraux changent chaque année, sont proposés dans le domaine de l’Histoire de l’Art et l’Archéologie mais aussi de la Musicologie. Dans ce cadre, chaque étudiant est invité à présenter une partie de la matière dans un exposé oral et dans un court travail écrit.

Plusieurs des cours prévus pour les seuls étudiants de l’orientation Musicologie sont organisés en collaboration avec d’autres universités francophones et avec le Conservatoire royale de Musique de Liège. En fonction des choix de l’étudiant, celui-ci peut approfondir ses connaissances dans des domaines tels que la transcription et l’analyse musicales, l’esthétique et la philosophie de la musique, l’opéra… et développer des connaissances relatives à des périodes et types musicaux variés (musicologie du Moyen Age et de la Renaissance, musicologie du Baroque et du Classique, musiques pop, musiques afro-américaines…).

Le diplôme de master est obtenu non seulement après que des examens ont été réussis mais aussi après qu’un « mémoire » (c’est-à-dire un travail écrit d’une centaine de pages, d’ordre scientifique) a été déposé.

Le diplôme de master élémentaire (« master 60 ») peut être obtenu au terme d’une année. Le master « à finalité » (« master 120 ») l’est après deux ans.

Débouchés

Les étudiants en et Musicologie se forment aux métiers qui visent à la découverte, à la conservation, à la promotion et à la transmission du patrimoine musical de l’Humanité. Comme leur formation est adossée à la formation en Histoire de l’Art et Archéologie, ils peuvent aussi prétendre travailler dans ces domaines.

Concrètement, travail dans :

*   les maisons d’opéra et pour les orchestres (philarmoniques ou plus petits)
*   les maisons de production musicale
*   la production de documents audiovisuels
  l’organisation d’événements musicaux au sens large (spectacles, concerts…)
*   les institutions de recherche
*   les musées
*   les laboratoires spécialisés dans l’étude, la conservation et la restauration du patrimoine
*   les services et les administrations culturels
*   la Division du Patrimoine de la Région wallonne
*   les services régionaux des fouilles
*   les bibliothèques des écoles d’art et des musées
*   l’enseignement secondaire
*   l’enseignement supérieur artistique et la formation permanente des classes moyennes (services « antiquaires » et « guides touristiques »)
*   le secteur privé (entreprises mécènes, commerce d’art et d’antiquité, maisons d’éditions, agences de voyages, tourismes culturel…)
*   la presse et les autres médias (critique musicale)

Jurys

Bachelier en histoire de l'art et archéologie, orientation musicologie

*   Président : Jean-Patrick DUCHESNE
*   Secrétaire : Emilie CORSWAREM

Master en histoire de l'art et archéologie, orientation musicologie, année unique et à finalité (y compris crédits complémentaires - anciennes années préparatoires)

*   Président : Pierre NOIRET
*   Secrétaire : Julie BAWIN

Epreuve préalable au doctorat en histoire, art et archéologie

*   Président : Bruno DEMOULIN
*   Secrétaire : Pierre NOIRET

Conseil des études

*   Président : Benoît VAN DEN BOSSCHE
*   Secrétaire : à venir

 

   Le Conseil des études est un organe de dialogue entre enseignants et étudiants. Il est composé de représentants du corps académique, du corps scientifique, l’étudiant et du personnel administratif. Il se penche sur les problèmes qui touchent l'organisation des études, le fonctionnement de la bibliothèque, le programme des cours, l'organisation des examens, etc.

   Les représentants sont élus pour deux années lors d'une assemblée générale des différents corps représentés. Un bureau restreint s'occupe des problèmes quotidiens de l'organisation des études. Il est formé du président (corps enseignant), du secrétaire (personnel scientifique), et de deux représentants étudiants.

 

 

 

 

 

Secrétariat

Josiane DERULLIEUR
Quai Roosevelt 1b (Bât. A4) - 4000 Liège (rez-de-chaussée)
Téléphone : 04.366.53.41
Courriel : jderullieur@ulg.ac.be
Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 16h

Bibliothèque - Section Sciences historiques

Responsable(s) scientifique(s) : Olivier DONNEAU
Adresse : Bât. A4, Quai Roosevelt, 1b, 4000 Liège (niveau +1)
Téléphone : 04.366.56.10
Bibliothécaires : Brigitte BREUER et Philippine LIBOIS
Horaires : les lundi, mardi et jeudi de 9h à 17h, le mercredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17 et le vendredi de 9h à 16h

Version imprimable Page mise à jour le 22/09/2017