Philosophie

En prise directe avec l’existence, la Philosophie nous parle de nous et du monde que nous habitons en adoptant un angle de vue qui est souvent surprenant et toujours stimulant.

Qu’elle prenne pour objet l’art, les sciences, la morale, le langage, la politique ou "l’être", la philosophie traite de problèmes majeurs. La démarche philosophique consiste en effet à questionner un aspect de la réalité à l’aide d’une méthode et de concepts clairement définis, articulés dans un discours rationnel et intelligible.

Mais la philosophie ne pense pas dans le vide : elle se nourrit de l’œuvre de grands penseurs (anciens ou contemporains) et puise dans d’autres disciplines. Faire de la philosophie, ce n’est pas faire seulement de la philosophie, c’est aussi s’ouvrir vers l’extérieur pour voyager dans le savoir.

Étudier la philosophie permet donc d’accroître sa sensibilité au monde, de développer son esprit critique et d’améliorer sa capacité à argumenter de manière logique et rigoureuse. C’est aussi se donner la chance de découvrir les textes d’auteurs riches et variés, dont la fréquentation est susceptible de nous transformer au plus profond de nous-mêmes. Car, qu’il nous séduise ou nous irrite, chaque philosophe bouleverse nos préjugés et nous invite à penser autrement, avec ou contre lui, mais toujours en prenant ce recul critique nécessaire à toute véritable réflexion.

Prérequis
Profil
Organisation
Débouchés
Jurys
Conseil des études
Secrétariat
Bibliothèque - Section Philosophie et Communication

Prérequis

*   Vous possédez une bonne maîtrise de la langue française
*   Vous disposez des connaissances en langues étrangères, en sciences naturelles, en histoire et en géographie telles que prévues dans le programme de l’enseignement secondaire

Profil

*   Vous cultivez votre esprit critique
*   Vous appréciez la lecture et le débat
*   Vous disposez de facultés d’abstraction et d’aptitudes au questionnement
*   Vous êtes intellectuellement curieux

Organisation

Le bachelier

Découvrir les philosophes

Le 1er cycle met aux prises avec les savoirs fondamentaux, les méthodes d’analyse, d’argumentation, de lecture, de problématisation et d’écriture qui caractérisent la philosophie :

*   Le bloc 1 initie à la démarche philosophique, par une ouverture à la diversité de ses questions et de ses approches. Il introduit aux disciplines qui composent la philosophie, à leurs concepts, à leurs méthodes et à leurs problèmes.
*   Les 2 blocs suivants renforcent la réflexion par un examen approfondi des disciplines philosophiques et des périodes de l’histoire de la philosophie. Aux cours "magistraux" s’ajoutent des séminaires de lecture et de commentaire de textes qui sollicitent la participation des étudiants. Des travaux, oraux ou écrits (analyse de texte, recherche autour d’une notion ou d’un concept,…), parachèvent la formation de 1er cycle.

L’ensemble du 1er cycle encourage l’appropriation personnelle de cette formation initiale, au moyen notamment d’un Atelier de pratique philosophique en bloc 1 et d’un travail individuel de fin de cycle (TFC) en bloc 3. Ce TFC sanctionne l’acquisition des savoirs et compétences de base, puisqu’il offre l’occasion de démontrer la capacité à réexposer, en la questionnant, la pensée d’un auteur de façon méthodique, claire et rigoureuse.

Philosophie et citoyenneté

Le programme de bachelier en philosophie s’est adapté à la création du cours de Philosophie et citoyenneté obligatoire dans l’enseignement officiel, en réservant une place importante à des matières qui lui sont directement liées :

*   un enseignement progressif de la Philosophie et citoyenneté
*   un cours d’Introduction à l’éthique et à la philosophie morale
*   un cours de Logique et analyse des raisonnements
*   des cours de Philosophie des sciences

Les Mineures

À côté de la Majeure (160 crédits dans une discipline), notre Faculté propose à ses étudiants de choisir une mineure. Cette mineure, disciplinaire ou thématique, qui représente 2 x 10 crédits de cours répartis sur les blocs 2 et 3 du bachelier, fait pleinement partie de la formation en philosophie. Elle donne la possibilité de se rapporter autrement à ses objets et à ses méthodes, par la découverte d’un ensemble cohérent de savoirs extérieurs.

Le master

Le 2e cycle est une période de spécialisation. L’Université de Liège propose deux masters en philosophie :

*   un master "60 crédits" (en un an) qui se limite à une sélection de cours balisant les grands domaines de la Philosophie
*   un master "120 crédits" (en deux ans) où l’étudiant compose son programme à la carte, en choisissant des enseignements qu’il répartit sur le 1er ou le 2ème bloc. Au delà des 12 cours de philosophie qui sont proposés, possibilité est offerte de choisir deux cours issus de n’importe quel programme de master d’une université de la Communauté française

Chacun de ces deux masters s’achève par un travail de fin d’études (TFE, 30 crédits) dont le choix est personnel. Consacré à un auteur (ou davantage), à une question, ou encore à un concept, celui-ci est réalisé sous la direction d’un promoteur qui en supervise l’élaboration ainsi que la rédaction. Il est ensuite défendu oralement devant un jury composé de trois membres du corps professoral, dont le promoteur.

Dans le cadre du Master 120, l’étudiant se décide pour l’une des trois orientations suivantes, chacun valant pour 30 crédits.

Le Master à finalité approfondie

Cette finalité prépare au métier de chercheur. L’étudiant y approfondit deux domaines de la philosophie. Chaque année, il choisit ainsi un ensemble formé d’un séminaire de recherche et d’un cours spécialisé dans l’un des cinq domaines suivants :

*   Esthétique et théories critiques de la culture
*   Métaphysique et théorie de la connaissance
*   Phénoménologie
*   Philosophie politique et sociale
*   Philosophie des sciences

À côté de ces options étroitement liées aux principaux domaines de recherche de notre Département, l’Université de Liège organise, en collaboration avec l’Université Catholique de Louvain, l’Université de Namur et l’Université Libre de Bruxelles, une finalité approfondie en philosophie des sciences. L’étudiant y est invité à suivre des enseignements dans (au moins) deux universités partenaires.

Le Master à finalité didactique

Cette finalité prépare au métier d’enseignant, en particulier pour le cours de Philosophie et citoyenneté. Il s’articule autour de séminaires spécialisés, de cours de didactique et de stages d’enseignement.

Le Master à finalité spécialisée en Analyse et création de savoirs critiques

Nouveauté de la rentrée 2017, cette finalité est organisée conjointement avec la filière de « Langues et Lettres françaises et romanes ». Elle présente la triple originalité :

*   de réunir les projets disciplinaires de la Philosophie, des Sciences du langage et de la littérature, et des Humanités numériques ;
*   de répondre à l’enjeu de la forme et du statut des savoirs critiques dans les sociétés contemporaines ;
*   de proposer une collaboration avec des partenaires extra-universitaires par le biais d’un stage.

Les compétences qu’elle développe spécifiquement consistent à :

*   analyser une demande institutionnelle et son contexte ;
*   choisir un terrain d’enquête à partir des demandes formulées par les partenaires ;
*   formuler le problème à traiter et identifier les champs de savoirs susceptibles d'y répondre ;
*   maîtriser les techniques de l’écriture de création et, plus largement, la variété des formats par lesquels les savoirs s’articulent et se diffusent ;
  utiliser les dispositifs numériques, en ciblant leurs usages dans les humanités et en mettant à l’épreuve la portée critique qui leur est prêtée ;
*   proposer une restitution auprès de l’institution extra-universitaire partenaire, qui adoptera un format librement choisi dans une gamme aussi ouverte que possible, et ajusté aux objectifs du projet et à son contexte spécifique (brochure, site web, affiche, capsule vidéo, création littéraire, etc.).

D’autres possibilités

Le Bachelier en Philosophie donne également accès à d’autres masters, directement ou moyennant un complément de 15 crédits maximum. Citons, par exemple, les masters en Linguistique, en Arts du spectacle, en Communication, en Développement et Coopération internationale...

Débouchés

Par ses exigences, la philosophie est une véritable formation à la production et à l’articulation de savoirs critiques. Elle développe les capacités à documenter une question, à prendre du recul, à théoriser, à construire un problème, à statuer sur la valeur des discours en présence, à dégager les limites et contradictions des arguments avancés par les uns et les autres, à identifier les enjeux de chaque position, ou encore à formuler, sur cette base, une synthèse critique de l’état de la question – des compétences très appréciées des institutions, publiques et privées, ainsi que du monde associatif.

À côté des fonctions spécifiques pour lesquelles le diplôme de philosophie est explicitement requis (principalement dans l’enseignement et la recherche), la formation en philosophie prépare donc à une multitude d’insertions professionnelles qui valorisent la production et l’articulation de savoirs critiques. On trouve notamment des philosophes dans les secteurs suivants :

*   enseignement secondaire (cours de philosophie et citoyenneté, de morale, de religion et certains cours généraux)
*   enseignement supérieur hors université
*   enseignement universitaire et recherche
*   postes à responsabilité dans l’administration
*   postes à responsabilité dans le secteur associatif
*   postes à responsabilité dans le secteur privé qui valorisent une formation universitaire privilégiant l’esprit critique et le recul théorique
*   consultance
*   firmes informatiques s’attachant des philosophes pour se pencher sur les problèmes épistémologiques soulevés par l’intelligence artificielle

Jurys

Bachelier en philosophie

*   Président : Arnaud DEWALQUE
*   Secrétaire : Julien PIERON

Master en philosophie, année unique et à finalité (y compris crédits complémentaires - anciennes années préparatoires)

*   Présidente : Laurence BOUQUIAUX
*   Secrétaire : Anne HERLA

Agrégation de l'enseignement secondaire supérieur (philosophie)

*   Présidente : Laurence BOUQUIAUX
  Secrétaire : Anne HERLA

Conseil des études

*   Président : Bruno LECLERCQ
*   Secrétaire : Julien PIERON

 

   Le Conseil des études est un organe de dialogue entre enseignants et étudiants. Il est composé de représentants du corps académique, du corps scientifique, l’étudiant et du personnel administratif. Il se penche sur les problèmes qui touchent l'organisation des études, le fonctionnement de la bibliothèque, le programme des cours, l'organisation des examens, etc.

   Les représentants sont élus pour deux années lors d'une assemblée générale des différents corps représentés. Un bureau restreint s'occupe des problèmes quotidiens de l'organisation des études. Il est formé du président (corps enseignant), du secrétaire (personnel scientifique), et de deux représentants étudiants.

 

 

 

 

Secrétariat

Delphine VANNESTE
Place du 20-Août, 7 (Bât. A1) - 4000 Liège (2e étage)
Téléphone : 04.366.55.99
Télécopieur : 04.366.55.59
Courriel : Delphine.Vanneste@ulg.ac.be  
Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h

Bibliothèque - Section Philosophie et Communication

Responsable(s) scientifique(s) : Patricia PALERMINI (Philosophie) - Charlotte BREDA (Communication)
Adresse : Bât. A1, Place du 20 Août, 7, 4000 Liège (niveau +2)
Téléphone : 04.366.32.87
Bibliothécaires : Myrielle DELASSE et Christelle SAIVE
Horaires : Les lundi, mardi et jeudi de 9h à 17h, le mercredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h, et le vendredi de 9h à 16h

Version imprimable Page mise à jour le 27/10/2017